S'inscrire aux auditions

menu

Découvrir l'académie

Le cursus

01 - PRÉSENTATION

L'académie Internationale de Danse Leïla Da Rocha et Patrick Dupond a accueilli sa première promotion à Bordeaux à la rentrée de septembre 2017. Cette académie de prestige offre aux jeunes danseurs et danseuses un cadre exceptionnel, aussi bien dans l'apprentissage de la danse que dans l'environnement culturel impulsé par l'agglomération bordelaise, dans laquelle ce type de formation n'existe pas et représente une opportunité supplémentaire de rayonnement.

02 - OBJECTIF

Elle a pour objectif de dispenser une formation d'excellence personnalisée à la future élite des danseurs afin de leur assurer une entrée dans les plus grandes compagnies de ballet du monde et pour certains, le poste convoité de danseur Étoile. Par "Élite", l'on entend un comportement et une attitude, vis-à-vis de soi-même et des autres, centrés sur l'amour et l'échange, et qui les emmènera vers le meilleur d'eux-mêmes.

03 - L'ÉCOLE

Pour sa rentrée 2019, l'Académie intègre trois classes d'une vingtaine d'élèves au plus chacune.

- Espoirs, Expérimentation et Élites
- élèves sélectionnés sur audition, dans le monde entier
- cursus professionnel de trois ans
- danseurs de 13 à 20 ans
- le cadre d'une compagnie internationale, White Eagle Dance Company

Deux professeurs de prestige : Leïla Da Rocha et Patrick Dupond.

- Danse classique, contemporaine, technique Martha Graham, et sacrée.
- Matières annexes : musicologie du monde, histoire de la danse, diététique, anatomie et physiologie
- Préparation physique intensive : renforcement musculaire, stretching, pilates...

L'académie s'adapte à la nécessité pour les étudiants de poursuivre leurs études, afin qu'ils puissent obtenir un diplôme indispensable à une reconversion professionnelle ou à la poursuite d'une spécialisation. Tous seront ainsi, en parallèle scolarisés à l'Académie via la CNED (Centre National d'Enseignement à Distance) ou une formation équivalente.
Cette Académie de la différence, portée par l'excellence, accueille, sans discrimination, de jeunes danseurs du monde entier choisis sur la base de leur talent. Elle veut leur délivrer les valeurs et émotions centrées autour de l'union des peuples et de la paix dans le monde, de la générosité et de l'humanité pour leur permettre de transmettre leur histoire et leur message, quelle que soit leur origine. Pour cela, elle recherche les financements leur permettant de suivre cet enseignement en France.

"Prendre un élève, c'est prendre sa vie et le diriger vers la lumière", Martha Graham.







Patrick Dupond

Patrick Dupond entre à l’École Nationale de l’Opéra de Paris à l’âge de dix ans. Cinq ans plus tard, et sur permission spéciale, au regard de ses dons exceptionnels, il est engagé dans le corps de ballet de la prestigieuse compagnie. C’est à l’âge de seize ans qu’il commence à interpréter des rôles « d’Etoile » tout en gravissant les échelons hiérarchiques du Théâtre National. Propulsé sur la scène internationale en 1976 grâce à sa victoire triomphale au concours international de la danse à Varna (Bulgarie), en 1976, organisé par le très célèbre théâtre du Bolchoï de Moscou à l'âge de 17 ans seulement, il obtiendra le titre de Danseur Étoile en 1980.

Son goût pour la diversité et l’accessibilité de la danse le pousse à être à la fois présent sur les scènes des plus grands théâtres internationaux en défendant haut et fort la qualité unique de la danse française tout en étant présent au coeur du monde médiatique national et international. Il a dansé avec les plus grands chorégraphes : Rudolf Noureev, Maurice Béjart, Alvin Ailey et a eu comme partenaires de scène Noëlla Pontois, Maya Plitseskaya, Sylvie Guillem, Marie-Claude Pietragalla pour n’en citer que quelques-unes. Chevalier de l'ordre national de la Légion d’honneur, Commandeur des Arts et des Lettres, Chevalier de l’ordre national du Mérite, il est nommé directeur artistique du ballet français de Nancy en 1988 et en 1990, il succède à Rudolf Noureev à la tête du Ballet de l’Opéra National de Paris à l’âge record de trente ans. Outre son impressionnant répertoire de ballets, il se produit également dans une douzaine de films. Il a été le premier danseur-acteur à être désigné président du jury du Festival de Cannes, en 1997.

Homme de tous les défis, de tous les combats, il se relève, contre toute attente et malgré un pronostic médical défavorable, d'un grave accident de voiture en janvier 2000. Sa rencontre avec Leïla Da Rocha, Artiste et Chorégraphe, en 2004, marque un nouvel élan dans sa vie personnelle et professionnelle. Il renoue avec ce qu'il n'a jamais cesser de faire tout au long de sa carrière: côtoyer les "champions" de la créativité, du dépassement de soi et de l'humilité.

Jacques Séguéla dira de lui dans les années 80 : "c'est le Danseur du changement". Sa vie, sa carrière furent, sont et seront à nulle autre pareille !

Leïla Da Rocha

Leïla Da Rocha étudie l’histoire des danses sacrées durant de nombreuses années et voyage à travers le monde pour comprendre et respirer les origines de cet art. Non contente de se plonger dans cet univers millénaire, elle se forme aussi aux techniques complexes de Martha Graham, figure incontournable de la danse contemporaine. En 1998, elle crée son tout premier ballet « Cadence Couleur » et fonde son école de danse l’année suivante. Depuis, elle inscrit une quarantaine de ballets à son répertoire en tant que chorégraphe internationale et se distingue par son écriture artistique atypique.

En décembre 2014, Leïla est chorégraphe invitée dans la prestigieuse école Alvin Ailey à New York et présente en octobre 2016 à Kansas City, un ballet pour la Compagnie Ailey 2 : MEIKA.

En 2016, Leïla est chorégraphe invitée dans la prestigieuse compagnie Alvin Ailey à New York, pour laquelle elle crée un ballet, Meika, qui se produit actuellement aux USA et en Europe.

En 2017, avec Patrick Dupond, elle ouvre à Bordeaux, L'Académie internationale de danse Leïla Da Rocha et Patrick Dupond qui porte le projet généreux d'accueillir sans discrimination, autour des valeurs de paix, de générosité et d'humanité, de jeunes danseurs du monde entier choisis sur la base de leur talent pour les préparer à intégrer les plus grandes compagnies de ballet du monde. Elle élargit son répertoire et crée des ballets présentés lors d'évènements destinés au rayonnement et à la diffusion du savoir-faire des professeurs et des élèves, ainsi que des valeurs qui animent Leïla Da Rocha et Patrick Dupond et sont le socle de l'Académie.

Leïla Da Rocha est reçue en octobre 2015 par monsieur Ban Ki Moon Secrétaire général des Nations-Unies à New York, il valide et soutient pleinement son action. François Delattre, Ambassadeur de France des Nations unies à New York la reçoit également et adhère immédiatement à son projet.

Leïla Da Rocha décide de mettre son art au service des Nations-Unies de la paix dans le monde. Elle crée "Danse for a cause".

Valentine ZATEVALNEVA

Valentine ZATEVALNEVA commence la danse classique à l’âge de 4 ans. Sa rencontre avec Ida Vassilieva, danseuse étoile du Bolchoï pendant 15 ans, sera décisive. A ses 9 ans, Ida Vassilieva l’invite à intègrer l’école Ledyakh à Moscou, une des 5 écoles professionnelles préparant au Bolchoï. Elle sera alors son professeur de danse pendant 6 ans et interprètera plusieurs ballets du registre classique lors de tournées en ex-URSS jusqu’à l’âge de 17 ans.

A l’issue de son diplôme, c’est le Ballet National de Moscou qui la choisit ; se succèdent alors des tournées internationales pour le Lac des Cygnes, Gisèle, Cendrillon ou Casse- Noisettes, certaines tournées se déroulant sur plusieurs mois aux USA, au Canada, en Chine, au Mexique ...

Le dernier voyage l’amène à Bordeaux où elle s’ouvrira à la chorégraphie au-delà du répertoire classique, entre autres avec le Jeune Ballet d’Aquitaine ou la compagnie Malandain à Biarritz. Après l’obtention de son de diplôme d’état de professeur de danse classique, Valentine intègre la formation professionnelle en tant que professeur de l’académie de danse de Leila Da Rocha et Patrick Dupond au sein de la WHITE EAGLE .




Mélissa DROUILLARD

De formation jazz et contemporaine, elle débute son parcours sur bordeaux à l’âge de 4 ans . Elle a très tôt une passion bien affirmée pour la danse . Elle continue son cursus sur montpellier et obtient son Diplôme d’Etat en danse contemporaine à Epsedanse à l’âge de 19 ans .

Elle commence par une première année d’enseignement au conservatoire de Bezier et accompagne ses élèves jusqu’aux examens de fin cycle. Elle aborde la danse avec un style bien à elle, qu’elle cultive grâce à des rencontres humaines et artistiques . « Je suis reconnaissante et très heureuse d’avoir traversé et appris différents styles. Mes diverses transmetteurs m’ont donné l’envie de partager ce savoir et cette passion à mon tour » . Son travail sera soutenu par des ateliers qui aideront à conscientiser le corps et réveiller l’artistique de chacun.

2020 marque l’intégration de l’équipe de l’académie White Eagle et fait un travail de proximité quotidien auprès de la créatrice Leila Da Rocha. Elle appuie également sur le développement personnel des élèves à travers la danse : « On a tous quelque chose à raconter, la meilleur façon de s’exprimer sans tricher est de le faire en mouvement. Pour moi, Le corps parle sans mentir ».



Les danseurs

Présentation individuelle des danseurs par niveau

Sponsoriser les élèves

Dorine Demessance

20 ans, France

Danseuse

Mélanie Courson

20 ans, France

Danseuse

Hanae Kunimoto

17 ans, originaire de Tokyo

Danseuse

Jason Harduya

21 ans, France

Danseur

Maève Gouel

13 ans, France

Danseuse

Portia Hassos

17 ans, Australie

Danseuse

Vanessa Viotti

13 ans, Nouvelle-Calédonie

Danseuse

Sacha Renou

17 ans, Kazakhstan

Danseur

Eline Dhellemme

16 ans, France

Danseuse

Ilona Thouvenin

20 ans, France

Danseuse

Léandre Koch

16 ans, France

Danseur

Russell Fenton

19 ans, Australie

Danseur

Isabella Horsnell

17 ans, Australie

Danseuse

Stéphane Urgorry

20 ans, France

Danseur

Audition de danse pour études supérieures de danseurs internationaux

Cursus de 3 ans + CNED obligatoire. Classique & contemporain. Niveau requis : pré-professionnel. Âge minimum : 13 ans

L’academy propose un stage d’été de renforcement ouvert à différents niveaux.

Audition toute l'année

Cursus de 3 ans + CNED obligatoire. Classique & contemporain. Niveau requis : pré-professionnel. Âge minimum : 13 ans

Envoyer CV, lettre de motivation et vidéo de 5min

Les auditions se dérouleront sur une journée : il est demandé de présenter un solo classique sur pointes et un solo contemporain, n’excédant pas 2 minutes.

S'inscrire